Aujourd’hui dans les secteurs de la santé et médico-social, l’éthique se place sur le plan de la réflexion. Elle est le plus souvent l’aboutissement d’une démarche commune associant professionnels, familles et  parfois personnes elles-mêmes.

 

L’éthique est une réflexion qui porte sur l’action et qui vise à agir bien, de la manière la plus juste possible et surtout du mieux possible dans l’intérêt commun de tous (personnes âgées professionnels, familles). Elle vise donc à rechercher le bien lorsque les règles se contredisent et qu’il faut se questionner pour rechercher ou se donner de nouvelles règles (repères) qui permettent de débloquer les situations complexes, parfois conflictuelles, vécues au quotidien dans les institutions. C’est à ce prix que les institutions peuvent devenir justes, c’est-à-dire qu’elles peuvent prendre en compte les attentes de l’ensemble des acteurs de la situation pour trouver des règles de coopération visant à mettre en œuvre des solutions adaptées à tous.

Aujourd’hui, ce questionnement éthique doit être pragmatique (basé sur les modalités de l’échange), ce qui sous-entend que les acteurs recherchent ensemble les solutions pour construire un « nous », une dynamique commune, qui produira de la réflexion et les solutions. L’objectif final étant de faire évoluer les acteurs eux-mêmes dans leurs pratiques mais aussi dans une compréhension mutuelle et in fine dans  leurs modalités relationnelles au sein des institutions.

Pour aller plus loin, vous pouvez également lire :

  • Le questionnement éthique dans les établissements et services sociaux et médico-sociaux

Recommandation de bonne pratique, HAS, https://www.has-sante.fr/jcms/c_2835426/fr/le-questionnement-ethique-dans-les-etablissements-et-services-sociaux-et-medico-sociaux