Quelques conseils complémentaires

Quelques conseils complémentaires

La continence: comment retarder l’incontinence

La continence: comment retarder l’incontinence, puis l’aider à la gérer. Préférez les changes qui se baissent tant que les sensations sont là.
Il est important de stimuler votre parent même s’il a des fuites urinaires. Vous ou l’aide à domicile devez accompagner la personne toutes les deux heures aux toilettes. Il faut aussi le munir de protections qui se baissent et se remontent facilement, ce qui permettra de préserver son autonomie et de conserver ses automatismes. Pensez à poser un pictogramme sur la porte des toilettes.

 

Comment l’aider à favoriser son sommeil :

Si votre parent a un trouble du sommeil avec une inversion du rythme nycthéméral, c’est à dire une inversion jour/nuit, n’hésitez pas à en parler à son médecin traitant car il s’agit bien souvent d’une cause iatrogène c’est à dire du aux médicaments qu’il prend soit à une mauvaise heure soit de façon erronée. A ce moment-là, le médecin lui prescrira peut-être un somnifère à demie vie courte (qui ne reste pas longtemps dans le sang).

Lors du coucher instaurez un rituel, le brossage de dents, se déshabiller, se coucher, boire un verre de lait qui aide à s’endormir.

Les personnes âgées sont souvent décalées dans leur cycle du sommeil, et s’endorment extrêmement tôt, elles se mettent au lit et vont avoir envie de dormir.

Les personnes âgées sont souvent décalées dans leur cycle du sommeil, et s’endorment extrêmement tôt, elles se mettent au lit et vont avoir envie de dormir.
Si on les place vers 17H/18H devant une source lumineuse stimulante elles vont alors repartir. C’est ce qui est utilisé en luminothérapie, dont l’efficacité a été démontrée lors de nombreuses études. Il existe différentes lumières, certaines stimulantes et d’autres apaisantes qui permettent alors de s’endormir plus facilement.

La chambre : Il est essentiel d’avoir une chambre calme avec un réveil affichant l’heure. Cette chambre doit être à la bonne température (pas trop chaude), les lumières précédant l’endormissement ne doivent pas être trop violentes.

La personne doit se dépenser physiquement pendant la journée et ne pas rester tout le temps dans son fauteuil.

Une sieste peut être proposée lorsque c’est l’habitude du sujet.
Le choix du lit est important, dès que des soins doivent être donnés au lit, un lit médicalisé ou électrique peut être utile. Cela a comme avantage de pouvoir en régler la hauteur et permettre la station semi-assise.

 

Comment assurer une meilleure observance des médicaments? Ou au bon respect de la prise des médicaments ?

L’intérêt pour les aidants d’avoir les médicaments préparés par une infirmière (IDE) au domicile, c’est d’éviter les erreurs lors des prises, les erreurs de préparation et les effets iatrogènes. De plus, l’IDE vue régulièrement est une présence rassurante. L’IDE peut passer tous les 10 jours pour préparer les médicaments ou plus en cas de changement de traitement ou de surveillance particulière (Prise de Tension Artérielle par exemple).

En général, on préfère avoir deux piluliers sur 15 jours, ce qui permet une intervention infirmière moins fréquente. Chaque pilulier est journalier ce qui permet de retirer une barrette et de l’emmener avec soi en consultation ou à l’accueil de jour.

 

Auto-surveillance de la tension artérielle

Il est utile d’avoir un appareil de prise de TA qui prend aussi la fréquence cardiaque. Il existe des appareils de TA électroniques très facile d’utilisation et dont les résultats peuvent être consignés sur un carnet et être transmis au médecin.