Comment communiquer avec votre proche ?

Comment communiquer avec votre proche ?
La communication avec la personne aidée, doit être permanente, Parce que c’est elle qui donne la qualité de vie aux moments passés avec elle. Il faut utiliser les contacts, les regards, la parole pour donner des indications et des consignes en permanence. Elle doit s’inscrire dans l’histoire de vie de chacun et est propre à chaque famille.

 

 

« On a très souvent des questions sur – comment communiquer avec une personne qui a une maladie d’Alzheimer ou syndrome apparenté ». En fait quand le malade pose cent fois la même question, il faut lui répondre et quand on en a assez, il faut – trouver une solution pour ne plus répéter. On voit parfois dans les maisons des petits panneaux de consignes accrochés un peu partout.

La solution du tableau blanc est pratique car comme il est effaçable il peut être mis à jour avec la date complète et les événements de la journée.

Pour les personnes qui vivent seules quand il y a un comportement répétitif chronique, vous pouvez par des mots simples mettre des messages courts sur la porte, comme ici, pour éviter que la mère n’aille réveiller sa fille qui habite en face, au milieu de la nuit parce qu’elle est désorientée.

Signalétique

Il faut mettre des panneaux sur les portes pour noter la fonction de chaque pièce tout d’abord en lettres puis en dessin ou image.

Comment lui faciliter l’usage du téléphone ?

Un téléphone adapté est parfois utile, on peut aussi pré-enregistrer des numéros de téléphone.
Lorsque la personne n’a plus les mots, il ne faut pas hésiter à montrer les actions. il ne faut jamais hésiter à toucher les patients comme le font ici ces soignants.
Il faut quand même continuer à lui parler avec des mots, même quand il n’y a plus aucune réponse. On peut penser qu’au moins l’émotion de l’échange passe.